Marie-Hélène Prémont prend une pause

Marie-Hélène Prémont sera absente des épreuves de cross-country de la Coupe du monde en 2013. Mercredi, à Québec, la spécialiste du vélo de montagne a annoncé qu’elle donnera naissance à son premier enfant au mois de juillet.

« J’ai appris la nouvelle sur le tard. J’espérais un jour fonder une famille, mais ce n’était pas une grossesse planifiée. C’est une très belle surprise ! a dit l’athlète de 35 ans de Château-Richer. Le timing est excellent. C’est toujours plus difficile de trouver la motivation pour bien performer dans une année post-olympique. Et je ne cacherai pas que la dernière année n’a pas été facile pour moi sur le plan émotif. »

Des ennuis de santé ont plombé le début de saison de Prémont en 2012. Les résultats qu’elle a obtenus n’ont pas été suffisants pour convaincre le comité de sélection de retenir sa candidature pour une troisième participation olympique. En juin, quelques jours après le dévoilement de l’équipe canadienne pour les Jeux de Londres, Prémont avait fait preuve de caractère pour atteindre la troisième marche du podium à la Coupe du monde de Mont Ste-Anne. Elle a conclu la saison au huitième rang du classement international.

« C’est sûr qu’à l’automne je me suis demandée ce que j’avais vraiment envie de faire. J’en suis venue au constat que j’avais envie de continuer, mais avec un calendrier différent, un peu allégé. Je voulais y aller une année à la fois sans prendre d’engagement à long terme », a raconté Prémont, membre de la formation Rocky Mountain. La nouvelle de sa grossesse a changé ses plans. Elle reviendra plutôt à la compétition au printemps 2014.

« Présentement, oui j’ai envie de continuer. Mais est-ce que d’avoir un enfant va changer mes perspectives de vie complètement? Je n’en ai aucune idée. J’espère avoir encore autant le goût de faire de la compétition mais ça, seul l’avenir nous le dira. »

Prémont compte s’inspirer de Gunn-Rita Dahle, la seule à l’avoir devancée aux Jeux d’Athènes en 2004. Quatre ans après avoir donné naissance à un petit garçon, la Norvégienne de 40 ans est aujourd’hui de retour au sommet de son sport.

« Ça prouve que c’est possible d’avoir une famille et de réussir à performer sur le circuit de la Coupe du monde. Oui, ç’a été un peu difficile pour elle au retour mais, d’année en année, elle s’améliorait et se rapprochait du podium. L’an dernier, elle a fini deuxième aux Mondiaux. Elle est une grande inspiration pour moi. Comme beaucoup d’autres athlètes féminines dans d’autres sports qui ont réussi à revenir aussi fortes, sinon encore meilleures qu’avant. »

En douze ans au sein de l’équipe nationale, Prémont a accompli de grandes choses. Sa carrière a été marquée par une médaille d’argent aux Jeux olympiques d’Athènes, une médaille d’or aux Jeux du Commonwealth de Melbourne en 2006 et une médaille de bronze aux Mondiaux de cette même année. À cet éloquent palmarès, s’ajoutent un titre de championne de la Coupe du monde en 2008 et 27 podiums en Coupe du monde.

Est-ce la quête d’un nouvel exploit qui l’a ramera en piste l’an prochain ? « Non, vraiment pas. Ce n’est pas la raison pour laquelle je voulais revenir. J’aime encore le vélo, la compétition et me surpasser. Je voulais continuer pour moi et pour personne d’autre », a conclu Prémont.

Rédaction : Sportcom

Cliquez ici pour consulter nos archives.